Notre Histoire

L'histoire

17 mars 2020, le 1er confinement est mis en place. Tout s’arrête, le monde écoute ce long silence. Avec les semaines, les mois, l’euphorie s’efface peu à peu pour laisser place à un malaise ambiant, la peur s’installe au quotidien (toujours pareil).

Mon moral lui aussi chute, les cours ne m’intéressent plus, les soirées sont loin et les perspectives d’avenir s’efface. Je sens mon moral diminuer de jour en jour, au même rythme des news qui ne cesse d’envoyer le même message « crise sanitaire », « mort », « guerre »,..

sun g38c0a2f6b 1920
alarm clock g8c8fdde68 1920

Mais ...

Un matin, je me réveille et s’en est trop, je lance une musique puis une autre. Elles me font sourire, je commence à me déhancher dessus. Je peux vous dire que ce jour-là, j’ai passé une excellente journée. Dès le soir, je créer une playlist pour toujours avoir la motivation et l’envie de sourire chaque jour.

Cela m’a fait un bien fou et je décide de la partager à mes proches. Le retour est sans équivoque, tout le monde adore.

Créatif comme je suis, je ne pouvais pas m’arrêter là, je souhaite aller plus loin pour rendre plus de monde positif. Mais comment faire ?

Je ne suis pas psychologue, je ne suis pas psychiatre, pas coach, ni même formateur. Je m’appelle Norman Mechri, étudiant en M1 dans le digital. Mais je suis déterminé à rendre une solution à mon problème qui inclut de plus en plus de personne. Les suites du confinement, couvre-feu, restrictions, manque de socialisation nous ont tous affecté.

Mon objectif : rendre les gens positifs

Comment être toujours là lorsque vous avez un coup de moue ? Je suis parti de ma situation, je suis en télétravail, donc entre 8h et 10h devant mon pc. Créer un logiciel? Trop coûteux. Créer un groupe Facebook ? Trop limité. Une extension comme Adblock ? Oui ! 

J’apprends le HTML, et j’appel des amis pour gérer la partie aléatoire. L’extension devait être la plus simple possible, tu cliques sur l’extension et sa lance une vidéo parmi une base de donnée. Après 1 mois, l’extension ne se téléchargeait pas (enfin si, une personne, ma mère). J’ai réfléchi pendant de nombreuses heures et avec l’aide de mes proches, j’ai compris que ce n’était pas le bon format.

Je vais sur mon téléphone, je vois des notifications d’applications que je n’utilise plus et là… Le déclic. Je dois adapter l’extension au format application. J’essais d’apprendre le code, mais je vois bien que c’est bien plus qu’un petit code qu’il me faudra pour la faire fonctionner. Les vacances d’été passent et je décide de faire un appel d’offres sur Facebook pour trouver un développeur. Après 4 ou 5 réponses, j’en choisi un et nous avons commencé à travailler dessus mi-septembre. Pour le lancement de l’application le 3 octobre 2020 sur Android.

Seulement une bonne majorité de mes amies sont sur IOS et cette plateforme est très sélective sur les applications présentent sur leurs stores. Après un essai en décembre 2020, nous l’avons modifié, ajoutés des fonctionnalités, créer un écosystème propre à Positive Button.
Mais non, apple a refusé l’application, car elle ne respecte pas ses codes.

Les problèmes...

sun svgrepo com

Je ne me décourage pas, mais je manque de fond pour payer le développeur. Et ça annonce le début d’une période de mal-être.

Mon alternance ne me plaît plus, je n’arrive pas à comprendre le point de vue de l’entreprise. Mon couple bat de l’aile et la fin approche. Les embrouilles familiales, un mal-être complet.

L’application est donc en stand-by. D’autant que je suis pas au top de ma forme pour ne pas dire, en déprime profonde. Je change beaucoup de chose pour aller mieux : changement d’alternance, rupture amoureuse, gestion de crise familiale, rendez-vous avec une psychologue et reprise du sport.

Le retour !

Et, là surprise ! Je reçois l’aide de la région pour m’aider à développer Positive Button. Un coup de boost nécessaire pour me remettre le pied à l’étrier. Je recontacte mon développeur pour relancer la machine.

Et là on change toute la dynamique de l’application. On y ajoute des parties : forums, messages privés, boutique, numéro vert,…

Le 14 juin 2021, je participe au Startup Week-end pour trois raisons : donner de la visibilité au projet, rencontrer des personnes dans le milieu entreprenariat et gagner le concours pour recevoir des aides et me permettre d’avancer « plus facilement ».

Donc, vendredi soir je pitch Positive Button, il est le dernier à être choisi avec une équipe (sous condition qu’on puisse tout changer). Le week-end passe et nous remportons la 1ère place.

Oui oui, j’ai remporté avec toute l’équipe du week-end le Startup Week-end edition summer 2021 à Strasbourg. Mais, je n’ai pas remporté le concours sous le nom Positive Button, mais sous le nom Mangoust. Le projet était devenu une application de reconnexion social pour 45- 55 ans avec des évènements. Donc, en soi j’ai pu bénéficier des cadeaux de la 1ère place mais pas sous le nom Positive Button.

Puis, en août avec le développeur on retente la mise en ligne sur l’app store. Apple refuse à nouveau. Là c’est vraiment difficile, j’ai annoncé à de multiple reprise le lancement de l’application sans jamais rien sortir…

Changement en cours…

Je me remets énormément en question et en même temps beaucoup de chose se passe. D’une part j’arrête ma collaboration avec mon développeur. J’intègre un autre développeur et une community manager en Septembre 2022.

Le 7 octobre de la même année, je fais une soirée de lancement de l’application. Ce soir là une vingtaine de personnes étaient présente. Elle s’est déroulée à l’anticafé avec traiteur et présentation générale. Il faut savoir que nous n’avions pas d’application de prête ce soir là avec mon nouveau développeur.

J’ai fait le choix de faire cet évènement pour plusieurs raisons : faire rencontrer des personnes qui ne se connaissent pas, montrer que Positive Button est un projet vivant, montrer à la région (qui m’a soutenu) que l’argent n’a pas servi à rien, permettre de fidéliser les personnes présentes au projet et me redonner confiance avec tous les échecs précédents c’est difficile de toujours garder confiance en son projet (oui je suis capable de faire un évènement alors même que j’ai 21 ans).

8AF60767 2A46 49E2 8CD9 C2B94BA4843B

Le Renouveau

Lors de cette soirée, j’ai pris conscience de plusieurs choses :

  • Je suis capable d’organiser des soirées où tout le monde apprécie être là ;
  • La nourriture n’est pas nécessaire pour passer une bonne soirée ;
  • Même si je pouvais m’en douter, les gens invités sont bienveillants ;
  •  

Mais j’ai aussi pris des résolutions très importantes lors de cette soirée :

  • Sortie de la webapp fin Novembre 2022 (qui finalement ne sera jamais mis en avant)
  • La création d’évènement à partir de décembre 2022 (finalement le premier aura lieu le 13 janvier)

 

En finalité, la soirée fut un succès. Tout le monde à compris le message et chaque personne à voulu voir la suite.